Etudes menées par Patrimonia

Les Français, leur patrimoine et la Finance Utile (mars 2018)

Millenials, Xennials, Baby-boomers... Quelles différences de comportement ?Patrimonia, a souhaité, en partenariat avec Sycomore Asset Management, identifierle rapport des Français à la Finance Utile : leur connaissance du sujet, les investissements réalisés, les thématiques privilégiées...

PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS DE L’ETUDE :
• L’épargne, une réelle préoccupation des Français : 8 Français sur 10 épargnent, même occasionnellement, et 50% des Français ont commencé à épargner entre 19 et 34 ans.
• Faire des économies en cas de coups durs, la première raison d’épargner des Français ; et diversifier ses placements, la première motivation pour investir sur un produit financier.
• Les Français sont peu familiers avec la notion de Finance Utile, mais convaincus de ses enjeux et sensibles aux investissements responsables.
• Les investissements responsables : un réel attrait pour les jeunes générations.
• 67% des Français sont prêts à modifier leurs placements financiers pour être en cohérence avec les valeurs de la Finance Utile.

Les CGP face à leurs challenges (septembre 2017)

Patrimonia, la convention qui accompagne les professionnels de la gestion de patrimoine dans leurs challenges quotidiens et à venir, a souhaité, à quelques semaines de la 24ème édition, mieux identifier leurs préoccupations, leurs défis, leur perception de leur environnement… en réalisant une étude auprès de plus de 300 conseillers en gestion de patrimoine.

PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS DE L’ETUDE :
«Les CGP face à leurs challenges »


Les conseillers en investissement financiers sont confrontés à l’évolution de leur modèle, qu’elle soit pour répondre aux exigences réglementaires (DDA, PRIIPS, MIFID2..), fiscales, technologiques...

Comment appréhendent-ils ces mutations pour optimiser leur efficacité opérationnelle et repenser leur stratégie de croissance ?

La transformation digitale et les conseillers en gestion de patrimoine (août 2016)

A quelques semaines de la Convention, qui se tiendra les 29 et 30 septembre à la Cité Centre des Congrès de Lyon, Patrimonia publie les résultats d’une enquête sur

La transformation digitale et les conseillers en gestion de patrimoine

« 82% des conseillers en gestion de patrimoine pensent que la transformation digitale sera un atout pour leur cabinet »


Axée sur la mutation du métier de conseil et les nouveaux outils digitaux, la 23ème édition de Patrimonia, convention annuelle des professionnels du patrimoine, mettra en avant les opportunités qu’offre la 4ème révolution digitale pour le métier de conseil. C’est dans ce cadre que Patrimonia a souhaité évaluer et analyser la perception que les conseillers en gestion de patrimoine ont de ces nouveaux outils. L’enquête a été réalisée du 26 juillet au 22 août auprès de 364 professionnels du patrimoine

Les Conseillers en gestion de patrimoine dopés par le regain d’optimisme de leurs clients (septembre 2015)

Selon l'enquête Patrimonia Morningstar, réalisée entre juillet et août dernier auprès de plus de 400 conseillers financiers, les professionnels du patrimoine observent que leurs clients sont beaucoup moins "méfiants et prudents". En conséquence, concernant leur activité, les conseillers se montrent aussi beaucoup plus optimistes.

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Il y a trois ans, les trois quarts des Conseillers en investissements financiers, interrogés dans le cadre de l'enquête Patrimonia Morningstar, qualifiaient leurs clients de "méfiants et prudents". Aujourd'hui, un tiers (35%) d'entre eux seulement ont ce sentiment. En conséquence, une autre évolution marquante des quelques années qui viennent de s'écouler est la recherche grandissante de plus de flexibilité : 37% des conseillers financiers considèrent que leurs clients seront "plus changeants, plus flexibles". Un état d'esprit qui place le conseil, plus encore que par le passé, au centre de la relation qui s'établit entre les professionnels du patrimoine et leurs clients.